Le pouvoir de la pensée positive démonté par le Chat de Shrodinger

Si vous vous intéressez au développement personnel, alors, vous ne le savez pas encore, mais l’histoire du Chat de Shrodinger va vous plaire. C’est l’histoire d’une expérience totalement improbable, imaginée par Erwin Shrodinger pour contester une théorie qui était en totale contradiction avec la théorie de la relativité d’Einstein. C’est la théorie l’indéterminisme des particules.

Mais avant d’en parler, laissez-moi vous dire comment j’ai découvert ces concepts au cours de mon aventure dans le développement personnel. Mon premier contact avec l’univers des particules microscopiques commence il y a 2 ans par la lecture d’un livre du Dr Joe Dispenza intitulé « Breaking the habit of being yourself ». Ce que ce titre ne laisse pas deviner, c’est que le livre offre la promesse de changez votre vie. Comment ? En vous permettant de façonner votre propre réalité, par la seule force de la pensée.

Pour le démontrer, le Dr Dispenza s’appuie sur l’univers quantique et la théorie de l’indéterminisme des particules. Le principe est simple : à l’échelle microscopique, le comportement des particules ne peut être déterminé à l’avance. Et ce n’est qu’en présence d’un observateur que la particule décide du sens dans lequel aller : soit disparaitre sous forme d’énergie, soit apparaitre sous forme d’électron. C’est ce qu’on a appelé : l’effet de l’observateur.

Mais le rapport que fait le Dr Dispenza avec cette information est le suivant : de la même façon qu’une particule ne décide du sens dans lequel aller, qu’en présence d’un observateur, de la même façon plusieurs versions de notre réalité existent dans des univers parallèles… Et il ne tient qu’à nous-mêmes, observateurs, de décider dans quel sens ira notre réalité. En fait, dans son livre, Dr Joe Dispenza expliquait de façon scientifique le principe même de la loi de l’attraction : notre pensée peut devenir notre réalité !

Je trouve ce concept fascinant. Et je vous avoue que je l’ai déjà moi-même mis à l’épreuve plus d’une fois dans ma propre vie. Mais je continue de me demander si mon succès en la matière est dû au hasard et si je peux vraiment, et autant de fois que je le voudrais, transformer mes rêves en réalité. Par exemple, il y a 2 ans, à mon retour de Glasgow, après un an d’études, j’étais dépressive et je n’avais ni travail, ni logement, ni perspective. Mais ce que j’avais c’était de l’ambition.

C’est donc munie de la ferme décision de remédier à ma situation que j’ai ouvert mon calepin et fait la liste de tout ce que je voulais avoir dans ma nouvelle vie. Ce que je savais déjà c’est qu’une étude a démontré que mettre ses objectifs par écrit nous rendrait de 42% plus susceptibles de les atteindre. D’après les neuroscientifiques, écrire permet d’imprimer une idée dans le cerveau, qui se met alors à travailler consciemment ou non à son accomplissement.

En apprenant cela, j’ai tout de suite voulu essayer. Et j’y suis allé à fond. Tout y est passé : du montant exact des revenus que je voulais retirer de mon nouveau boulot, jusqu’au nombre de pièces que je voulais dans mon nouvel appartement et la déco que j’imaginais dedans. Le tout avec un chat ! J’ai donc tout écrit et je n’ai plus repensé à mon calepin pendant un long moment.

Bien sûr, je continuais à travailler sur mes objectifs sans vraiment traquer leur niveau de réalisation. Mais en découvrant le livre du Dr Dispensa et le pouvoir de la pensée positive, j’ai tout de suite fait le lien avec ce concept. Et croyez-le ou non, je me suis rendu compte qu’en moins d’un an, j’avais réussi à accomplir tout ce qui était sur ma liste. J’avais un nouveau boulot, un appart avec exactement la même déco que celle que j’avais imaginé. Et… deux chats ! Coïncidence ?

A ce stade vous vous demandez surement où est passé Shrodinger et son chat. Ce qui s’est passé est très simple. A l’époque où la théorie de l’indéterminisme a été formulée. La théorie de la relativité, en totale contradiction de celle-là, expliquait que puisque la vitesse de la lumière est à jamais constante et qu’aucun objet ne peut se déplacer plus vite que la lumière, alors le déplacement de tout objet peut être déterminé à l’avance. Le seul hic, c’était que la théorie de l’indéterminisme prouvait que le microcosme (l’univers des particules microscopiques ou encore univers quantique) n’obéissait pas à cette règle, qui pourtant s’appliquait au macrocosme (l’univers des grands objets).

Cette contradiction obsédait les scientifiques qui refusaient de croire que dans notre univers, deux lois contraires puissent co-exister. Pour justifier l’absurdité de cette possibilité Shrodinger a alors imaginé une expérience dans laquelle, il opposait l’univers du petit – les particules, et l’univers du grand – le chat ! Il s’agissait de mettre un chat en présence de particules radioactives et d’un compteur de Geiger. S’il arrivait que les particules radioactives se désintègrent, le compteur régirait en libérant le poison et en tuant l’animal. Sachant qu’il y a 50% de chances que la désintégration se produise, il y aurait donc autant de chances que le Chat vive ou meurt. Cependant, dans l’univers macroscopique, un animal ne peut pas être à la fois vivant et mort.

Le Chat de Shrodinger vient donc contrarier l’idée que plusieurs réalités sont possibles en même temps. Ce qui par la même occasion vient remettre en question la preuve de Dr Dispenza du pouvoir de la pensée positive. Et pourtant je ne peux nier ma propre expérience. C’est donc ici qu’intervient un deuxième livre : La formule de Dieu, de J.R. Dos Santos. Ceux qui me suivent sur Instagram savent que j’ai été subjuguée par ce livre. Tout simplement, Dos Santos réconcilie les deux théories en postulant qu’il existe une théorie du tout. Selon lui, de la même façon que l’homme a découvert que la terre était ronde, ainsi il arrivera à prouver l’existence de cette superforce qui agit de la même manière sur le microcosme et le macrocosme.

Au-delà des débats philosophiques autour de la cohabitation de la théorie de l’indéterminisme, la théorie de la relativité, la théorie du tout et notre chat préféré… ma préoccupation à moi est très terre à terre. Si je peux créer ma propre réalité en orientant intentionnellement ma pensée, alors combien de temps me faudra-t-il pour devenir milliardaire ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :