Quand la femme donne le premier coup

Dans la nuit du 23 au 24 Aout 2022, deux vidéos font leur apparition sur les réseaux sociaux et deviennent rapidement virales. La première vidéo d’une durée de 1 minute et 12 secondes montre le couple de stars, Ténor artiste musicien et la comédienne Eunice Zunon, en train de discuter sur un ton qui s’envenime progressivement jusqu’au moment où le couple quitte la pièce. Tenor est suivi d’Eunice qui le pousse violemment vers la sortie. Dans la deuxième vidéo de 13 secondes, le couple est pris dans une violente bagarre, la tête de Ténor prise en étau par Eunice qui crie les mots : « Tu te prends pour qui ? ». De l’autre côté de la caméra, un homme tente mollement d’intervenir avant que Ténor ne se dégage de la prise pour plaquer violemment Eunice au sol.

Il est difficile de commenter les affaires de couple en général et dans le cas d’une relation de couple toxique c’est encore pire, parce qu’il est rare qu’un seul des partenaires seulement soit toxique. Bien au contraire, ce sont souvent des traits toxiques qui attirent les deux partenaires l’un vers l’autre. Il devient alors pratiquement impossible de dire lequel des deux est à l’origine des problèmes du couple. Dans un cas de violence par exemple, on ne voit que l’acte qui provoque le coup d’éclat mais jamais les évènements qui l’ont précédé. Je vais donc m’abstenir ici de commenter la relation qui unit Eunice et Ténor, et qui serait semble-t-il émaillée de ruptures et de réconciliations fréquentes.  Il y a cependant quelques leçons à tirer de cette actualité pour nous les femmes. Ce sont ces leçons que je partagerai ici à la lumière des quelques indices glanés dans les courtes vidéos de l’altercation.

En écoutant les discussions menées par les deux protagonistes dans la première vidéo, on comprend très vite qu’avant les faits le couple est sur le point de se séparer. Ténor semble s’attendre à ce qu’Eunice s’en aille conformément à ce qu’elle lui aurait annoncé, et refuse de lui parler. Il ajoute d’ailleurs : « Ce n’est pas le fait qu’on ait fait l’amour qui change quoique ce soit ». On voit une Eunice, visiblement embarrassée par la situation et probablement embarrassée par le témoin présent dans la pièce, menacer Ténor du doigt. « Tu joues mal ! » lui répète-t-elle. Et d’ajouter : « Tu [m’as touché] ce matin pourquoi ? Je t’ai demandé quelque chose ce matin ? » La première leçon à tirer ici est évidente.

Le sexe ne retient pas un homme

Beaucoup de femmes commettent l’erreur de penser que céder à un homme sexuellement leur donne un contrôle sur lui. Seulement la différence fondamentale entre les hommes et les femmes, c’est qu’un homme peut avoir un nombre incalculable de relations sexuelles avec une femme sans jamais en tomber amoureux. Tandis que la nature a voulu que ce soit différent pour les femmes. Comme j’en parlais dans cet article, les femmes sont naturellement plus disposées à développer des sentiments pour un partenaire après un rapport sexuel. Instinctivement, il s’agit pour elles d’assurer la sécurité d’une éventuelle progéniture à naitre en s’attachant au géniteur. Cela est le résultat de plusieurs siècles d’évolution, car dans un passé relativement lointain, les femmes dépendaient des hommes pour leur survie. Cette tendance est inscrite dans leur ADN.

C’est la raison pour laquelle le concept « d’amitié améliorée » fonctionne mal. Dans une telle relation, tôt ou tard, un des partenaires développe des sentiments pour l’autre. Sans surprise la personne qui développe des sentiments gênants est souvent la femme. La femme s’attache, alors que pour l’homme le sexe n’est que du sexe. A moins que des sentiments existent déjà avant la relation sexuelle, quelque soit la dextérité de la partenaire au cours de l’acte, il ne l’aimera pas plus après. On peut donc comprendre qu’Eunice prenne mal que son fiancé (ou ex-fiancé) refuse de lui parler, alors que le matin même, certaines parties de son corps tenaient un langage différent. A travers l’écran je pouvais percevoir son humiliation. Ceci nous amène à la leçon suivante.

Dites ce que vous faites et faites ce que vous dites

On ignore la raison pour laquelle le couple s’apprêtait à se séparer. Cela ne change rien au demeurant. Eunice cherchait à parler avec un homme à qui elle avait annoncé son départ et qui s’attendait à ce qu’elle s’en aille. Lorsqu’on décide de partir d’une relation, négocier des discussions et accepter des relations sexuelles ne peut produire qu’une seule chose : le manque de respect. Le chantage à la séparation n’est pas un moyen de communication mature et efficace. Même s’il marche une fois ou deux, au bout de la troisième fois, ce type de chantage finit par se retourner contre la personne qui le pratique.

Lorsqu’une femme menace de quitter un homme et qu’elle ne le fait jamais, il finit par considérer (à raison) qu’elle n’a jamais eu l’intention de le faire et qu’il peut donc continuer à agir à sa guise sans crainte qu’elle mette sa menace à exécution. C’est pourquoi il est contre-productif de menacer son partenaire pour un oui ou pour un non. La séparation doit être le recours ultime. Une fois que le mot est lâché, il vaudrait mieux être prêt à aller jusqu’au bout. La dernière leçon est la plus intéressante.

C’est une très mauvaise idée d’agresser physiquement un homme

C’est une très mauvaise idée pour deux raisons. La plus évidente c’est que les hommes sont en moyenne physiquement plus grands et plus musculeux que les femmes. Même lorsqu’ils sont plus petits en taille, ils ont souvent une endurance et une force musculaire plus développées. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils sont moins souvent victimes de violences conjugales. Les femmes ne sont pas des anges mais elles peuvent difficilement rivaliser physiquement avec les hommes. La deuxième raison est plus subtile.

Beaucoup de femmes ignorent qu’il existe une hiérarchie tacite entre les hommes. Tout comme dans le règne animal, il existe dans tout groupe social un ordre qui permet de réduire l’agressivité des membres du groupe et les risques de troubles sociaux. Chez les mammifères, un individu dominant est souvent appelé alpha. En analysant les rapports hommes-femmes sous ce prisme, on peut donc comprendre qu’un homme qui se laisse tabasser par sa femme, au-delà de l’humiliation, cours le risque de perdre son leadership au sein du groupe. C’est de là que vient le désir qu’ont les hommes de « prouver » leur masculinité avec tous les effets pervers qui en découlent. En agressant physiquement un homme, on ne l’oblige pas seulement à se défendre, on l’oblige à « prouver qu’il peut » se défendre. Ce qui se joue implicitement, c’est qu’il prouve sa capacité à protéger sa famille et son clan. Eunice n’avait certainement pas cette perspective à l’esprit, sinon elle se serait évité un plaquage au sol. J’ose espérer qu’elle n’a eu aucun membre cassé mais il faut s’y attendre quand on provoque l’instinct de prédateur chez un homme.

En fin de compte, une relation où règne la violence est vouée à l’échec ou à une issue fatale. Ce que démontre cet évènement c’est que l’agresseur n’est pas toujours celui que l’on croit. La violence physique n’est souvent que le sommet de l’iceberg. Dans une relation toxique il faut toujours interroger les raisons profondes qui maintiennent deux individus dans un cycle de violence sans fin. Pour en sortir, la meilleure solution est d’abord de se regarder dans un miroir.

2 commentaires sur « Quand la femme donne le premier coup »

  1. De tous les commentaires et analyses que j’ai entendu et lu… La vôtre n’est pas seulement pertinente, elle est transparente. Nous met à nu.

    J’aime

    1. Merci pour le compliment. Ça me va droit au cœur justement parce que le but de la création de cette plateforme c’est de permettre que nous puissions nous regarder en face et évoluer ensemble. Merci d’avoir lu l’article ❤️

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :